Alors que notre conversation autour des taux se poursuit, les partenaires de VINE discutent de la peur de la variable, de l’évolution mondiale de l’inflation et de la question de savoir si les banques vont changer d’état d’esprit en matière de crédit.

Retour haut de page